• Cooper training : Julian ( tome 1)
  • de Maloria Cassis
  • publié chez Hugo poche dans la collection New romance
  • 409 pages
Le résumé de l’auteur :

Entre haine et amour il n’y a qu’un pas, sauront-ils le franchir ?

Amy est une forte tête qui refuse de se laisser marcher sur les pieds. Face au comportement plus que douteux de l’un de ses collègues, ses convictions lui ont valu de perdre son dernier travail.

Mais après des mois au chômage, Amy a besoin d’un job à tout prix. Lorsqu’elle entend parler d’un poste de secrétaire dans une salle de sport, elle saute sur l’occasion.

Julian, le propriétaire aussi sexy qu’exécrable, refuse de l’embaucher car elle  » ne correspond pas au profil « . C’est mal connaître Amy… Elle ne lui laissera pas d’autre choix que de l’embaucher, il lui fera vivre un enfer pour qu’elle démissionne.

Dans une ambiance électrique, Amy et Julian commencent à se lancer des défis. Mais ils pourraient vite se retrouver pris à leur propre jeu.

L’un et l’autre parviendront-ils à mettre leur fierté de côté et à écouter ce que leurs coeurs murmurent ?

Mon avis :

J’ai eu du mal à finir le livre. Ça m’a pris une bonne semaine alors que généralement je lis très vite. EN deux jours je finis mes livres. J’ai eu un peu de mal à m’accrocher aux personnages. J’avais du mal à m’identifier à eux.

Au début, j’accrochais vraiment bien à la dynamique des personnages. Et puis , c’est devenu lent et on tombe dans un ‘je t’aime moi non’ plus assez ennuyant. On n’a pas de vraie action sauf pour la fin. Même si je m’y attendais j’ai été surprise par la tournure d’événement. Je ne peux qu’admirer la réaction d’Amy. Elle ‘a plus peur et elle fait tout pour que ça n’arrive plus à personne. J’ai vraiment aimé la manière dont l’auteur nous présente la chose.

Durant ma lecture, j’ai éprouvé des difficultés à m’imaginer Julian, je ne sais pas l’expliquer, mais malgré les descriptions faites par l’auteur son personnage restait flou. C’est la même chose pour son passé. J’ai trouvé qu’il n’avait pas été assez creusé , pourtant on peut ressentir son mal-être.

J’aurai préféré avoir une alternance de point de vue. J’aurais peut-être pu m’attacher aux personnages.

**** Ma note : 16/20****

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s