Bonjour à tous ! Aujourd’hui, je reviens vers vous avec un tout nouveau format. Oui oui, je vais me lancer dans les interviews.

Vous allez me demander :  » Qui est Maritza Jaillet ?  » Une actrice , une chanteuse , une présentatrice télé ? NOOOON, c’est une autrice et une chroniqueuse !

Elle a bien voulu se prêter au jeu des 8 questions. Oui, je dis bien 8 et non un chiffre rond, car je ne fais (presque) jamais comme les autres. ^-^

Je vous invite donc à entrer dans l’univers de Maritza et à découvrir ce qu’elle a à nous partager. On prépare le popcorn et les bougies d’ambiance et …

C’est parti…

Q1: Histoire de donner le coup d’envoi avec une bonne mise en bouche…Qui est Maritza?

Qui est Maritza ? C’est une excellente question O.O Je vais la chercher je reviens :p Blague à part, je suis une autrice proche de la trentaine, chroniqueuse, juriste et youtubeuse !

Q2: Qu’est-ce que l’univers livresque, dans sa globalité, vous a apporté de positif ?

J’ai lu très tôt. Pour m’occuper, mes parents me mettaient devant des magazines, devant les codes (civil, pénal^^). Je ne savais pas encore lire mais je tournais les pages. J’ai appris à lire tôt et je dévorais les ouvrages me permettant de m’évader. Je n’étais pas -c’est toujours parfois le cas-comprise plus jeune, assez solitaire du coup. Les livres ont été un refuge puissant. J’ai écrit très jeune, à huit ans j’étais déjà en train de coucher sur des feuilles piquées dans l’imprimante des lignes 🙂 L’univers livresque me plaît car, comme chaque univers, on n’en voit jamais le bout !

Q3: Des recueils, une saga de deux romans auto-publiés, un livre qui sort prochainement, rien que ça ? Mais où trouvez-vous toutes cette inspiration ? On veut tout savoir!

Vouii sans compter les 19 projets en cours 🙂 L’inspiration me vient de partout, mon quotidien, dehors, mon entourage, mes rêves très souvent, mes lectures, des séries TV… il ne se passe pas une journée sans qu’une idée effleure mon encéphale ! Il y a aussi parfois des personnages, inconnus jusqu’alors qui viennent me hanter dans un rêve, me raconter leurs histoires et je dois me lever pour ne pas les vexer !

Q4: Que répondez-vous aux personnes qui pensent que l’auto-édition c’est du bas de gamme ?

Je leur répondrais qu’il ne faut pas opposer édition/auto édition. Il y a des perles en AE comme…des brouillons ! Il existe de très bons livres édités, comme des livres moyens. Y’a parfois des coquilles dans les livres édités et aucune faute en AE. Plein de paramètres s’enchevêtrent et il ne faut pas dire tout est blanc ou tout est noir. C’est plutôt dans les gris. Effectivement, certains auteurs en AE enchaînent les ouvrages, sans relecture, les publient bourrés de fautes en se disant « c’est pas grave, les gens vont aimer l’histoire » et ça, c’est effectivement un problème. Quand on achète un livre, on est en droit d’attendre à ce qu’il soit « fini », c’est-à-dire relu, corrigé. C’est un respect qu’il faut avoir envers ceux/celles qui nous soutiennent. Je ne suis pas quelqu’un qui a beaucoup d’argent -je passe sur mes difficultés personnelles-je me serre la ceinture pour économiser pour pouvoir acheter des ouvrages. Certain.e.s ne se rendent pas compte de l’investissement et s’en moquent… Et le problème est là pour l’AE. Il y en a certain.e.s(j’en ai quand même remarqué 3 rien que sur le mois de septembre)qui ont publié et laissé pendant plusieurs mois des ouvrages à la vente non relu et non corrigé… et je ne parle pas de coquilles, même dans les ME y’a des coquilles, non là je parle de ponctuation manquante, de faute parfois à chaque page… Comme l’a dit une personne sur Twitter (fisheye je crois?), « quand un musicien fait une fausse note, tout le monde s’insurge », on ne va pas cracher sur le solfège en gros, mais quand un auteur fait des fautes -dans un ouvrage publié hein-on devrait se taire. Pourquoi ? L’orthographe n’est pas une option. Pour être pris au sérieux, c’est le minimum ! C’est à cause de ça, qu’après certain.e.s pour ne pas relancer la polémiquesur Twitter parlent des livres AE comme des « machins ». Et non comme des livres. Je peux comprendre si la personne tombe sur certains ouvrages…moi aussi ça me met hors de moi quand je vois des fautes de conjugaison sur un verbe au passé simple… ! Surtout qu’il y a des sites en ligne pour vérifier ! Je pense que c’est là le coeur du problème. Car les histoires en AE ne sont pas mauvaises, loin de là. Il peut y avoir des erreurs, des enchaînements ou une fluidité balbutiante mais à chaque fois que j’ai été déçue c’étaient les finitions. Donc pour conclure, non l’AE ce n’est pas du bas de gamme, il y a des autrices comme Samantha Bailly -que j’adore-qui s’y est lancée par choix. Comme moi. Ma saga pouvait être éditée, j’ai préféré garder les droits ^^et je suis éditée à côté. Où est le problème ? 🙂

Q5: En tant qu’autrice et chroniqueuse, est-ce que cela vous aide de chroniquer les romans des autres ? J’entends par là, est-ce que ça vous aide à vous améliorer ?

Oui tout à fait. J’ai beaucoup à apprendre des autres, je me considère comme une débutante. Toute critique est bonne à prendre ! Je chronique des ouvrages merveilleusement bien écrits et je cherche toujours à communiquer avec l’auteur/trice. Pour m’améliorer, pour augmenter ma culture aussi, j’adore ça ! J’adore apprendre 🙂 !

Q6: Des conseils pour les personnes qui n’osent pas se mettre à l’écriture, qui ont peur de ne pas être légitime ?

Vous êtes légitimes ! Peu importe ce qu’on vous a dit, si vous étiez mauvais en français, que vous n’avez pas fait L ou fac de lettres, je n’ai pas fait L ! Je détestais le français, heureusement que je n’ai jamais eu « littérature », je ne connais pas les grands auteurs, mais si vous avez envie d’écrire, écrivez ! Et restez ouverts ! Surtout à la bienveillance. Je ne parle pas de ceux qui chercheront à vous enfoncer, non, prenez le positif, avancez ! Vous tomberez parfois mais vous vous releverez toujours !

Q7: Sans réfléchir ( ou juste 3 secondes) , pouvez-vous nous conseiller 5 romans que l’on doit absolument lire dans sa vie?

Oula difficile sans réfléchir, les premiers d’Amélie Nothomb, on m’a dit sans réfléchir ! Thuata, Les astres d’Orezza d’Antes, les ouvrages de Salema, de Nikki Jenkins, Laëtitia d’Emco, Guillaume Guégan, Thibault Beneytou pour l’émotion de « juste ton ombre », les stagiaires de Samantha Bailly… oui ça fait beaucoup on m’a dit 5 secondes XD

Q8: Un petit mot avant de partir sur vos projets à venir ? Des indices ?

Alix viendra bientôt vous retrouver. Un conseil : fuyez si vous êtes sur sa liste, je dis ça, je dis rien ^^

Et voilà, c’est terminé pour aujourd’hui ! Encore merci à Maritza pour avoir répondu à mes questions.

2 réflexions sur “Interview : MARITZA JAILLET

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s