• Outsphère tome 2 : Le Réveil
  • De Guy-Roger Duvert
  • Publié en auto-édition
  • 326 pages
  • Lien d’achat : https://amzn.to/2LpYndf

Le résumé

La colonie, dernier vestige de l’humanité échoué sur la planète Eden, tente de se reconstruire après sa guerre civile, mais les dégâts matériels sont conséquents. Par ailleurs, un conflit avec les tribus primitives voisines semble de plus en plus inévitable. Alors que militaires et politiciens opposent deux visions, l’une pacifiste et l’autre belliqueuse, les scientifiques, devenus archéologues sur cette exoplanète, se concentrent eux sur le passé d’Eden, qui leur réserve encore de nombreuses surprises. Les survivants atlantes, bien que réduits numériquement, s’intègrent au reste de la communauté, prenant progressivement des rôles de plus en plus importants. Dans le même temps, les colons s’étendent géographiquement, de nouveaux comptoirs apparaissant ici et là. Mais s’agit-il du dévelopement d’une nouvelle civilisation, ou bien du chant du cygne de la nôtre ? « Outsphere » est une saga de science-fiction, qui tout en développant un univers particulièrement fouillé, s’amuse à explorer des questions philosophiques liées d’un côté au transhumanisme, de l’autre à ce qui nous définit en tant que civilisation ou en tant qu’humanité.

Mon avis

Comme pour le premier tome, j’ai adoré l’univers d’Outsphère.

J’ai adoré retrouver les personnages, même si avec le temps, j’avais oublié qui était qui. Heureusement pour moi, l’auteur avait anticipé ce fait, car avant que le premier chapitre commence, on a un petit récapitulatif de chaque personnage. Sachant qu’il y en a beaucoup, ce petit aide mémoire n’est pas de refus.

Ensuite, comme je l’ai dit en début de chronique , l’univers d’Outsphère est toujours fidèle à lui-même ; fort en rebondissements. Le roman est rythmé par beaucoup d’actions. Il y a les petites histoires internes ; ce qui nous permet d’avoir plusieurs points de vue sur les différentes situations qui peuvent survenir. Les chapitres ne sont jamais très longs, c’est quelque chose qui m’avait marqué dans le premier roman, et je trouve que c’est cohérent d’avoir suivi le même schéma pour ce nouveau tome.

J’ai aussi eu l’impression de voir un film en lisant ce roman, c’est une sensation que j’ai adorée. Je pouvais bien visualiser les actions grâce aux descriptions de l’auteur.

J’ai particulièrement aimé la fin du roman. Tout comme l’histoire en elle-même, la fin est logique, il n’y a pas un événement qui arrive comme un cheveu sur la soupe.

Lors de ma lecture du prologue, l’auteur nous laisse sur une question. J’avoue que ça m’intrigue pas mal. J’ai envie de savoir de quoi il en retourne sachant que visiblement il s’agit de quelque chose d’énorme. J’espère avoir une réponse à cette question dans un Spin-off par exemple.

**** ma note : 17/20****

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s