• Mecs mortels cherchent colocataire (sexy) stylée
  • De Julie Vallin
  • Publié chez Harlequin
  • 395 pages
  • Lien d’achat : https://amzn.to/2YompLA

Le résumé

Vivre avec une bande de mecs quand on est une nana plutôt réservée ? Challenge accepted !

Caroline le sait bien : elle est de nature timide et introvertie. Ce qui est loin d’être un atout pour sa carrière de romancière, ou pour la tournée prévue à l’occasion de la sortie de son nouveau roman. C’est pour cette raison qu’elle a accepté de relever le défi stupide lancé par son éditrice : intégrer la colocation du cousin de celle-ci pour sortir de sa zone de confort. Après tout, partager le quotidien de trois mecs aux personnalités opposées ne pouvait que l’aider ! Enfin, c’est ce qu’elle croyait. Car tout se complique le jour où Caroline rencontre Alexis, le beau brun dont elle occupe la chambre et qui ne semble pas du tout au courant qu’une inconnue dort dans son lit… 

Mon avis

J’ai énormément ri dans ce roman ! Certaines situations sont tellement bien imaginées et orchestrées, que l’on ne voit rien venir ! On en reste bouche bée, comme notre héroïne, je crois que c’est ce qui est le plus drôle d’ailleurs.

Je ne m’attendais pas du tout à ce que les choses se passent de cette façon ; je m’étais imaginé des choses en lisant le résumé, mais une fois dans ma lecture, je me suis rendu compte que je m’étais trompée.

Je trouve que la première partie du roman est très centrée sur l’amitié, un peu au détriment de la romance. Mais c’est tellement beau, drôle à lire que je ne peux pas en vouloir à l’auteure.

Chacun des personnages dans le roman est à sa place ; surtout les membres de la colocation ; ils sont juste géniaux pour des personnages secondaires. Ils m’ont fait mourir de rire, une fois j’en ai même eu les larmes aux yeux.

J’ai aussi trouvé que l’auteure aborde des sujets importants dans le monde de l’écriture ( notre héroïne est écrivaine) , comme le plagiat, le manque de reconnaissance de la part de l’entourage de l’auteur, le syndrome de la page blanche, la célébrité… C’est très bien tourné, et ça donne matière à réflexion.

Je ne peux que vous encourager à lire cette histoire où l’amitié est présente avant tout, mais où vous allez bien rire.

**** ma note : 17/20****

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s