• Les Royaumes Démoniaques: Tome 1 : La Roche Des Âges
    • De Christopher EVRARD
  • Publié en autoédition
  • 392 mots
  • Lien d’achat : https://amzn.to/33T22c7

Le résumé

« Mes erreurs sont tout ce qu’il me reste. » – Ciwen

L’horreur et la violence côtoient la féerie et la beauté. La magie et les combats forgent la réalité au jour le jour. Tandis que les légendes et mythes résonnent dans l’inconscient collectif comme des promesses d’un jour meilleur, telle la mystique Roche Des Âges que Ciwen, un mage de foudre, recherche désespérément. Dans une existence où le macabre est un lot quotidien… Quel est le sens de la vie ? Quelle signification donner à des concepts comme l’amour et la haine, ou la guerre et la paix ? Comment les définir, et les dépasser ? Tant d’éternelles énigmes qui se posent à chaque instant, depuis la nuit des temps. Les réponses apparaissent toujours dans le noir, telles des lucioles fuyantes…

Mon avis

Dès le début, dans le prologue, on tombe sur des mots qui ne nous inspirent pas forcément. C’est perturbant et j’adore ça. Ou en tout cas, la manière dont le mystère est amené. C’est assez direct et annonciateur pour la suite du roman.

Une fois la surprise dépassée, on découvre un univers richement peuplé de créatures (dragons, elfes …) qui possèdent leurs propres mythes. C’est vraiment fascinant de voir jusqu’où l’imagination de l’auteur peut aller. On peut visualiser les créatures grâce à certaines illustrations en début de chapitres, mais on peut aussi y avoir nos personnages et des mises en scène sur des actions qui vont suivre. Je tiens à le préciser, car j’adore pouvoir visualiser les choses. Alors quoi de mieux que des illustrations ? Attention, cela ne veut pas dire que les descriptions ne me le permettent pas. Au contraire, c’est un plus. On comprend tout et on ne tourne pas autour du pot, sauf à un ou deux moments. Rien de trop lourd néanmoins. Le tout se veut intéressant et diversifié ; c’est réussi.

Concernant les personnages, nous avons le protagoniste, Ciwen. Un personnage qui n’est pas des plus sympathiques au début. Les choses évoluent fort heureusement. Ça reste en raccord avec l’univers dépeint. J’avoue avoir eu du mal avec ce personnage et son caractère, mais au fur et à mesure de ma lecture, j’ai pris du plaisir à essayer de le comprendre et à l’apprécier. Je pense que l’on peut le considérer comme un presque « antihéros », c’est ce qui fait aussi la particularité de ce roman. Les autres personnages ne sont pas en reste.

L’écriture à la troisième personne est relativement fluide. Je me suis vite prise au jeu de me laisser envouter par les mots de l’auteur. Je me suis laissé guider dans l’intrigue. Ce premier roman à la volonté de mettre les bases; nous présenter les personnages et donc les créatures aussi, comme j’ai pu le mentionner un peu plus haut.

L’homosexualité qui est assez rarement représentée en « dark-fantasy » est ici présente. C’est une petite particularité que je peux ajouter au roman. C’est amené d’une manière légère, naturelle sans en faire des tonnes autour du sujet.

En conclusion, l’intrigue est bien ficelée. Nous entrons en immersion dans un univers qui a ses propres particularités qui font le succès du roman.

**** ma note: 17/20****

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s