• Magma
    • de VII
  • Publié chez Anti-Monde
  • pages
  • Lien d’achat :

Le résumé

Célèbre icône de l’hyperforme, Deborah Sapoznik cherche à prendre ses distances avec le monde de l’art. Le temps d’un été, elle emménage avec son fils Yoni sur l’île de Napampark. Rapidement, l’adolescent tombe sous l’emprise d’une voisine qui souhaite l’initier à une obscure pseudo-science appelée psynésie. Programmé par des mots déclencheurs qui produisent chez lui de vives réactions émotionnelles, il sombre peu à peu dans la psychose et devient une menace pour tous les habitants de Napampark.

Un univers paranoïde et glaçant basé sur d’effrayantes techniques de contrôle mental. Certainement le roman le plus inquiétant d’un auteur décidément hors-norme.

Mon avis

Je crois que je n’ai jamais été déroutée par un roman. Mais ce fut le cas grâce à Magma. Pour vous expliquer cela, revenons en arrière.

Au commencement, on découvre un univers futuriste, voire dystopique. Ensuite, nous découvrons des personnages pour ensuite partir dans un flashback. L’incompréhension est de mise lorsque l’on commence à suivre la famille Sapoznik avec attention. Je pensais bêtement que je lisais des petits détails sans réelle importance. C’est bien bête, car il s’est avéré que ces éléments nous étaient expliqués par la suite. D’où l’importance de prêter attention à ce que l’on croit sans intérêt.

Pour ce qui est des personnages, ils sont comme l’histoire en elle-même ; déroutants. Ils ne sont pas si faciles à cerner, et je pense que cette complexité donne une énorme plus-value au roman. Quand l’on pense avoir compris la mécanique de l’univers, on se rend compte que l’on se trompait. Plusieurs fois dans le roman, je suis presque tombée dans un état de choc. Car les complexités des personnages les ont amenés à faire des choses que l’on ne pensait pas possibles. Même la fin m’a laissée sur le carreau. Depuis le temps que je lis les œuvres de cet auteur, j’aurais dû voir venir les choses. Mais une fois de plus, j’ai été surprise par l’exploitation mentale imaginée par l’auteur. J’espère de tout cœur que cela restera de l’imagination, de la fiction. Car je pense que certaines scènes vont rester dans ma mémoire un certain temps.

Voilà maintenant quelques jours que j’ai terminé ma lecture. Je peux vous assurer que je me pose encore des questions sur ce que renferme le roman. Ce n’est absolument pas une critique, au contraire. Il s’agit de la volonté de bon nombre d’écrivains. Pour le coup, j’ai eu entre mes mains une véritable œuvre remue méninge qui décrit avec une grande maitrise la maladie de notre siècle : le contrôle.

Je ne pense pas pouvoir vous en dire plus sur ce roman sinon, je risquerais d’en dire de trop. Alors, je vous invite à découvrir cet écrit voulu hors-norme écrit par un auteur hors-norme. Mais attention, des mots seuls peuvent être fades, mais reliés entre eux pour former une phrase, cela peut conduire à tout remettre en question. Soyez prêt pour cette immersion. 

**** ma note : 17/20****

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s