• Iris Solemnis
    • De Julie-Anne de Sée
  • Edité chez les éditions Ex Aequo
  • 164 pages
  • Lien d’achat : https://amzn.to/3tf0t42

Le résumé

Iris est une dominatrice raffinée : trouvera-t-elle satisfaction auprès de ses soumis ?

Dominatrice affirmée, Iris exerce ses sévices et sa perversité bienveillante avec raffinement et élégance.
Toujours curieuse d’expériences inédites, elle tentera d’élargir de nouveaux champs du possible. Elle ira à la rencontre d’un autre postulant qui a su un temps capter son attention, alors que J., la jolie néophyte, viendra s’offrir à elle. Résistera-t-elle à ces tentations ? Y trouvera-t-elle toutes les satisfactions qu’elle en avait escomptées ?
Ces errements la ramèneront à son seul soumis véritable : son O, l’homme aimé, qui lui a fait don de tout son être. Elle tentera de le percer à jour, en l’entraînant toujours plus loin, pour scruter en son âme les désirs inavoués qu’elle pressent. Elle l’accompagnera dans la quête de lui-même, au risque de le perdre. Parviendra-t-elle à le mettre face à ses fantasmes et à lui révéler qui il est vraiment ?
La relation qu’entretiennent Iris et ses soumis montre ce que peut être la domination féminine, ses pratiques, cette complicité de tous les instants, le respect, l’empathie et l’amour qui la guident et la fondent.

Mon avis

Il faut avouer que dès le prélude nous entrons dans le vif du sujet ! Et quelle entrée en matière ! Ce prélude donne de bonnes bases et dès cet instant nous savons si nous allons aimer ou non ce roman. C’est peut-être un peu compliqué à concevoir, et pourtant, c’est bien la réalité.

L’ambiance s’annonce séductrice et sensuelle, mais avec un petit plus que je ne pourrais définir.

Tout le long du roman, j’ai pu ressentir de la profondeur dans les mots utilisés. J’ai eu comme l’impression que chaque mot avait été choisi avec beaucoup d’attention. Le travail n’a pas dû être aisé, mais j’ai été conquise. Ce qui en définitive, veut dire que le travail fourni a été à la hauteur.

Les émotions ou la quête d’émotion forte sont l’un des points forts du roman. Dire le contraire serait mentir. On peut ressentir l’intensité du désir des personnages comme si nous étions avec eux et que l’on pouvait vivre les choses avec eux. La plume fluide de l’auteur aide à nous immerger à ce point dans le roman, cependant, l’intrigue y est aussi pour quelque chose. Si nous sommes encore plongés dans le roman une fois passé l’interlude, c’est que nous voulons vraiment savoir la suite.

La longueur des chapitres est variable. Nous avons parfois des chapitres assez courts a contrario de chapitres plus longs. Généralement, c’est une manière de construire un roman qui m’est difficile d’appréhender. Je dois admettre que parfois j’aurais souhaité que les chapitres plus longs soient raccourcis, mais je ne pense pas, avec du recul, que cela aurait pu être une bonne idée. Car le roman est construit avec une certaine logique, et alors pourquoi défaire cette logique?

Ma note: ⭐⭐⭐⭐

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s