Le résumé

Son restaurant.

Des trahisons à la pelle.

Un commis à l’humour piquant.

Une nouvelle amie à préserver…Sorospen se satisfait de sa vie. Il est fier de ce qu’il a construit et se fiche bien d’être seul. Jusqu’à ce que son chemin croise encore et encore celui de Clarence. Elle lui est rapidement indispensable. Le problème ? Sorospen refuse que cela dépasse les quatre murs de sa cuisine. Amis, c’est largement suffisant.

Collègue, envisageable. Pour une nuit, pourquoi pas. Et si ouvrir son cœur n’était finalement pas une faiblesse ?Et si déroger à ses règles lui promettait le plus beau des hivers ? Un hiver sucré.

Mon avis

En commençant le roman, j’ai eu légèrement peur que les choses se déroulent un peu trop vite entre les protagonistes. La rencontre se passe assez tôt, ce qui est logique, mais ensuite, on peut voir que notre personnage principal ne peut pas se sortir de la tête notre autre protagoniste, Clarence. En soi, c’est normal aussi, mais j’étais septique, car il n’y avait eu qu’une rencontre et il pensait à elle comme s’il y avait eu plusieurs fois. Cela étant dit, je me suis rendu compte par la suite que l’auteure avait dû écrire son roman de cette façon pour en réalité mieux faire évoluer son histoire et ses personnages. Si le début m’a semblé rapide, la suite se déroule plus doucement. Et pour comprendre cela, il faut lire cette histoire. J’ai donc beaucoup plus apprécié la suite, car il y a de vrais rebondissements, de vrais sentiments et bien évidemment la magie de la restauration.
Bien évidemment, on se doute de la fin, mais rien ne m’a empêché de savourer ma lecture. J’ai adoré la dynamique de Sorospen et de Clarence. La psychologie de Sorospen était parfois un peu complexe à suite, mais cela faisait partie du charme du personnage.
En ce qui concerne l’écriture de l’auteure, je l’ai beaucoup aimé. La plume est relativement fluide avec un vocabulaire adapté. Certains mots dans le livre sont en basque ; ce n’est pas dérangeant au contraire, et en plus, nous avons la traduction. J’ai trouvé que cela donnait du fun au contenu du roman.
J’ai beaucoup aimé manipuler le roman, car j’ai eu la chance de l’avoir en format physique. Il est en format poche et j’ai trouvé le fait de ne pas avoir une grosse brique à lire assez sympa. Le roman a pu me suivre un peu partout. Et surtout, j’ai adoré les petites illustrations qui sot présentes en début de chapitres et autres. Les conversations écrites à travers des SMS sont disposées de façon à ce que l’on ait l’impression de les voir écrits sur le téléphone des protagonistes. Ces derniers détails sont peut-être futiles, mais selon moi, cela ajoute une grosse plus-value à l’ensemble de cette romance. 

ma note : ⭐ ⭐⭐⭐

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s