• Beautiful bastard T1
  • de Christina Lauren
  • publié chez Hugo Roman dans la collection New Romance
  • 400 pages
Le résumé :

Beautiful Bastard met en scène la relation tumultueuse et torride entre un patron odieux et exigeant, l’irrésistible Bennett Ryan, et sa jeune collaboratrice, la superbe Chloé Mills, forte tête promise à un brillant avenir. Un duel amoureux au bureau raconté alternativement par deux êtres dévorés par l’ambition et le désir. « Un parfait mélange de sexe, d’audace et de sentiments » – C.S. Stephens L’esprit vif, bosseuse et volontaire, Chloé Mills n’a qu’un seul problème, son patron : Bennett Ryan. Exigeant, direct, dépourvu de tact, ou d’une quelconque considération à l’égard d’autrui, il est absolument… irrésistible. Un salaud magnifique. Bennett retourne à Chicago après avoir séjourné en France pour jouer au sein de l’entreprise familiale qu’il dirige, un grand groupe de media, un rôle de premier plan. Rien ne laissait supposer que son assistante chargée de l’aider à distance lorsqu’il était à l’étranger, puisse se révéler être, cette sublime créature – dotée d’une innocence toute provocatrice et absolument exaspérante – avec laquelle il allait désormais devoir travailler chaque jour. Malgré sa réputation, Bennett n’est pas du genre à entretenir une aventure sur son lieu de travail. Mais Chloé est si séduisante qu’il envisage de faire une entorse à la règle – pour ne pas dire, la faire complètement voler en éclats – si c’est le seul moyen pour lui, de la conquérir, de se l’approprier, de la posséder. Alors que désir et attirance mutuelle ne cessent de croître jusqu’à un point limite, de non-retour, Bennett et Chloé doivent décider exactement ce qu’ils sont prêts à perdre ou à sacrifier, pour continuer à s’auto-posséder, l’un l’autre sans répit.

Mon avis :

Énorme coup de coeur pour ce livre. Je suis en retard de 5 guerres, mais j’ai découvert ce livre il y a peu. Aussitôt reçu, aussitôt fini. La dynamique des personnages est juste fabuleuse. Les sarcasmes les disputent , tout est extra dans ce roman. Je suis fan à 100% de la relation qui unit les deux protagonistes. Je suis dans ma phase patron-employé ; et là … Le meilleur. L’auteur ne tourne pas autour du pot , en nous ajoutant des scènes inutiles. Les sentiments des personnages sont développés un maximum. Les scènes de sexes ne sont pas gênantes pour le lecteur, au contraire. On ne tombe pas dans un « je t’aime moi non plus » dans ce roman. J’avais peu de tomber dans ce genre de livre cliché, mais pas du tout. Un livre drôle sans prise de tête que je recommande à 200000%. En quelques heures à peine ce livre est fini. Et hop , le second tome est déjà commandé.

**** Ma note: 18/20****

2 réflexions sur “Chronique | Beautiful bastard

  1. Je suis une fan absolue de la série, mon préféré étant Beautiful Player. Et entre les tomes principaux, ils y a aussi de petits tomes, genre bonus. C’est excellent vraiment !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s