• Le Highlander et la gouvernante
    • De Michelle Willingham
  • Publié chez Harlequin
  • 300 pages
  • Lien d’achat : https://amzn.to/31iEDRT

Le résumé

Venus des contrées du Nord, ils se battent pour la conquête de nouvelles terres… et du cœur de leurs belles

Domaine de Locharr, Écosse, XIXe siècleEnvoyée en Écosse pour devenir la gouvernante d’un jeune laird, Frances a bientôt la stupeur de découvrir que son disciple n’a rien d’un enfant. Bien au contraire : avec sa haute stature, son regard intense et la mystérieuse cicatrice courant le long de sa joue, Lachlan MacKinloch semble déjà avoir vécu une vie bien remplie…

Au point d’en avoir oublié les bonnes manières, constate vite Frances qui comprend alors les raisons de son recrutement. C’est pourquoi elle décide de mettre un point d’honneur à accomplir sa mission, aussi troublée soit-elle par le fougueux et ténébreux Lachlan…

Mon avis

J’ai accroché dès le début à cette histoire. On découvre assez vite la situation, pas besoin d’attendre pour comprendre la manière dont vont se dérouler les choses.

J’ai trouvé la situation assez cocasse, mais c’était parfait pour un début de romance. Je ne peux pas dire que c’était original, mais un petit peut quand même.

Je me suis très vite attachée au personnage de Frances. On comprend vite qu’elle cache quelque chose. On nous donne des indices au fil de la lecture. Personnellement, j’avais compris de quoi il en retournait, mais je n’avais pas tous les éléments, donc j’ai été un peu surprise.

L’alchimie entre nos deux héros est prenante. On veut le voir ensemble, et ce depuis le début. À la fin, il y a pas mal de rebondissements. J’ai trouvé intéressant de voir la manière dont se terminent les choses. J’ai particulièrement adoré l’épilogue, il est mignon, mais aussi sexy.

En ce qui concerne la plume de l’auteure, j’ai dû prendre le temps de m’y habituer. Le roman est écrit à la 3e personne de singulier et c’est quelque chose que j’ai parfois du mal à aimer. Mais ici, après deux ou trois chapitres, j’ai accroché. L’écriture est fluide et le vocabulaire est adapté à la période où se déroule l’histoire.

Je vous conseille cette romance si vous aimez lorsqu’elles sont historiques et si vous n’avez pas peur de l’écriture à la troisième personne. Tout est alors présent dans le roman pour un bon moment lecture.

**** ma note : 17/20****

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s