• Charmée par le baron
    • D’Ena Fitzbel
  • 282 pages
  • Publié chez Harlequin dans la collection
  • Lien d’achat : https://amzn.to/3pePndE

Le résumé

Ce baron ferait un époux déplorable, mais il sera l’amant idéal.

Londres, 1883
À vingt-huit ans, Lady Bella a abandonné tout espoir de se marier un jour. Les bals et les réceptions mondaines n’ont jamais été de son goût, et sa vie lui convient très bien ainsi. En revanche, ce n’est pas le cas de sa jeune demi-sœur, Penelope, que leur père malade, et sentant sa mort proche, a bien l’intention de marier au plus vite. Pour cela, il a confié à Bella la responsabilité de choisir l’époux idéal parmi une liste de prétendants, et l’un d’entre eux, Lord Cravendish, a déjà retenu toute son attention : arrogant, grossier et vaniteux, cet odieux personnage a en plus la réputation de collectionner les maîtresses. Pourtant, ses cheveux blonds indisciplinés et son regard insolent ne laissent pas Bella insensible. Et, s’il est tout bonnement hors de question qu’elle le recommande pour sa sœur, elle garderait bien les charmes de ce prétendant pour elle seule… 

Mon avis

J’ai adhéré rapidement à l’univers qui nous est décrit par l’auteure. Premièrement, le roman est un peu dans la continuité du roman  » Envoutée par le duc » écrit par le même auteur. Même si on reste dans le même contexte historique, on a droit à une histoire différente, avec des personnages différents, malgré le fait que nous ayons déjà rencontré le personnage principal dans le tome précédent.

Deuxièmement, la plume de l’auteure est fidèle à elle-même. On reste dans une constante fluidité. Les mots sont presque toujours adaptés au contexte historique et au contexte des classes sociales. Ensuite, l’écriture est d’une parfaite additivité, donc impossible de lâcher cette histoire avant sa fin.

Concernant les personnages, je me suis attachée à eux de manière intuitive. C’était donc facile de me laisser porter par ceux-ci pour découvrir cette aventure. Parce que oui, c’est une sacrée aventure de suivre ces deux personnages. Ils ont de l’humour, mais ont aussi plus d’un tour dans leurs sacs pour nous faire passer un excellent moment.

Je n’ai absolument pas regretté mon choix en commençant cette lecture. J’étais presque certaine qu’il s’agissait d’une valeur sûre en ayant lu  » Envoutée par le duc ». Les personnes lisant couramment des romans d’Ena Fitzbel doivent savoir de quoi je parle.

De plus, j’ai adoré trouver des éléments de véracité dans l’univers égyptien qui est présent. Si cela vous intéresse, je vous invite à aller lire le mot de l’auteure en fin de romano. J’ai trouvé cela très intéressant. Mêler fiction, réalité et fantastique dans un roman n’est pas à la portée de tout le monde, mais ici, il s’agit d’un pari gagnant pour ma part.

**** ma note : 17/20****

5 réflexions sur “Chronique | Charmée par le baron

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s