Le résumé

Celles qui survivront ne seront plus jamais les mêmes. « Personne ne parle de l’année de grâce. C’est interdit. Nous aurions soi-disant le pouvoir d attirer les hommes et de rendre les épouses folles de jalousie. Notre peau dégagerait l’essence pure de la jeune fille, de la femme en devenir. C’est pourquoi nous sommes bannies l’année de nos seize ans : notre magie doit se dissiper dans la nature afin que nous puissions réintégrer la communauté. Pourtant, je ne me sens pas magique. Ni puissante. » 

Mon avis

Je viens juste de commencer cette chronique, pourtant, je peux déjà vous dire que je vous recommande ce roman.

Il ne s’agit pas d’un simple roman dystopique. Au contraire, sous des airs de fictions, nous y retrouvons des éléments de la vie de tous les jours. Par exemple, les rituels d’initiation qui sont réservés aux hommes dans certaines tribus sont, ici, réservés aux jeunes filles qui sont destinées à devenir des femmes. J’ai beaucoup aimé découvrir la version de l’auteure et voir comment elle pouvait aborder les choses. J’ai été convaincue par ses explications, par ses mots et par l’univers tout simplement. Il y a énormément de symboles qui se cachent dans le roman si nous faisons bien attention.

Avant de commencer ma lecture, je ne comprenais pas la comparaison avec « La servante écarlate » ou bien « Sa Majesté les mouches ». Eh bien, si vous êtes dans ce cas-là, lisez tout simplement le roman et seulement à ce moment-là vous pourrez comprendre.

J’ai encore des difficultés à me remettre de cette lecture, car elle m’a fait me remettre en question de la meilleure des manières selon moi : en lisant. En refermant ce roman, j’en suis ressortie avec énormément de questions envers l’auteure, envers la société ou encore envers moi-même. C’est vous dire à quel point je ne suis pas sortie indemne de cette aventure. Je peux vous garantir qu’il s’agit bien d’une aventure à partir du moment où nous entrons dans cet univers dystopique sous certains aspects.

Je suis d’avis de dire que ce roman ne sera pas pour tout le monde. Je pense que pas mal de gens pourraient passer à côté non pas d’un message, mais bien des messages que cet univers veut nous faire passer. Il vous suffit de débuter la lecture et de voir jusqu’où vous voulez aller.

J’ai pour ma part particulièrement aimé la fin. Non, je ne compte pas vous spoiler, mais je pense que je vais en garder un souvenir profond pour encore quelques semaines, voire quelques mois. Allons savoir.

Comme je le disais plus haut dans ma chronique, je vous recommande vivement ce roman. Je ne suis même pas certaine qu’à l’heure actuelle mes mots puissent décrire la puissance des mots de Kim Liggett.

Pour comprendre, partez en immersion !

**** ma note : 18/20****

3 réflexions sur “Chronique | L’Année de Grâce

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s